Vos questions sont entre de bonnes mains

Ménopause précoce

Partager
Envoyer par email

Ménopause précoce : avant l'âge de 40 ans

La ménopause est dite précoce lorsqu'elle survient avant 40 ans.

La plupart du temps, elle est familiale. La ménopause précoce survient à peu près au même âge chez tous les membres féminins de la même famille.

La ménopause précoce peut aussi être secondaire à un traitement, voir ménopause artificielle.

La fréquence de la ménopause précoce est faible puisque 1% des femmes seulement sont concernées.

Ménopause précoce : risques et conséquences

Le risque de la ménopause précoce est de ne plus pouvoir être enceinte. Aussi, lorsqu'on ressent des signes de préménopause ou de ménopause avant l'âge de 40 ans, il faut consulter son médecin traitant ou son gynécologue :

  • Il existe des tests sanguins (dosages hormonaux) qui déterminent à quel stade on se trouve et permettent une prise en charge précoce en cas de ménopause précoce.
  • La ménopause précoce expose plus tôt les femmes aux risques et conséquences de la ménopause. Ainsi des femmes jeunes peuvent être touchées par l'ostéoporose ou les maladies cardiovasculaires, conséquences d'une ménopause précoce.

Pour les éviter, une femme ménopausée précocement doit être traitée par traitement hormonal substitutif en l'absence de contre-indications. La polémique autour de ce traitement ne se pose pas dans ce cas et ce traitement doit être poursuivi jusque vers l'âge de 50 ans.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
gabriel choukroun

ostéopathe d.o. - ostéopathie émotionnelle | osteomind consult

Expert

dominique r.

médecin

Expert

arnaud venturini

chiropracteur

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.